Connect with us

Société: « l’Avenir se construit », le message de la coordination jeunesse de l’OPL aux jeunes du pays

Non classé

Société: « l’Avenir se construit », le message de la coordination jeunesse de l’OPL aux jeunes du pays


Ce 12 août a marqué la 20e célébration de la journée internationale de la jeunesse. Une date passée presque inaperçue en Haïti tant que cette catégorie n’y accorde pas d’importance. Dans la foulée, la Coordinnation Nationale à la Jeunesse de l’Organisation du Peuple en Lutte, constatant la disparition du symbolise de cette journée, tire la sonnette d’Alarme.

Gelorme Juste, Coordonnateur de cette structure nationale, s’adressant à la jeunesse haïtienne, laisse entendre que cette catégorie est la plus vulnérable par rapport à la situation socio-économique et politique délétère que connaît le pays ces derniers temps. Pour justifier ses dires, le coordonnateur souligne le taux inquiétant de chômeurs recensés dans le milieu juvénile, et l’absence d’une politique publique en matière d’intégration de jeunes.

« Une génération qui perd son enfance est quasiment forcée de rater sa jeunesse », écrit Gelorme Juste, le Coordinnateur National à la Jeunesse de l’Organisation du Peuple en Lutte, analysant la triste réalité des jeunes de La Saline, de Cité Soleil, de Grand-Ravine, de Village de Dieu, et d’autres villes marginalisées du pays qui, à cause de l’insécurité formatée par les dirigeants haïtiens, sont privés de la liberté de profiter de leur jeunesse », écrit le Coordonnateur de cette entité, se rappelant que des milliers de jeunes étudiant.e.s, professionnel.le.s ont dû quitter le pays pour gagner d’autres frontières comme l’Amérique latine par exemple, en quête d’une vie meilleure. Des jeunes qui, à cause du chômage, de la précarité de la vie, sont obligé.e.s de se livrer à des activités de prostitution en vue de répondre à leurs besoins primaires, un constat qui fait la peine au coordonnateur qui rappelle que la jeunesse n’est pas seulement une tranche d’âge, c’est aussi une période dans la vie d’une personne où l’obligation lui est faite de semer les grains qui pousseront les plantes de son avenir.

« Ce 12 août, Journée Internationale de la Jeunesse, c’est l’occasion de dire NON aux pratiques suicidaires qui représentent un obstacle au développement de notre cerveau et aussi qui dégradent notre dignité humaine », lance Gélorme Juste comme message de motivation aux jeunes du pays qu’il invite à s’intégrer dans la vie politique de leurs pays pour mieux participer à la construction d’une société régénérée et moderne.



Source link

To Top