Connect with us

« Le CONATEL n’a pas fourni de relevés téléphoniques au sénat haïtien », déclare Jean David Rodney

Non classé

« Le CONATEL n’a pas fourni de relevés téléphoniques au sénat haïtien », déclare Jean David Rodney


Après les récentes déclarations du président de la commission justice et sécurité publique du Sénat de la République, Jean Renel Sénatus qui a confirmé que son collègue du département de l’Artibonite Gracia Delva est de connivence avec un chef de gang recherché par la police, c’est au tour du Directeur général du CONATEL de déclarer que l’institution n’a pas fourni de relevés téléphoniques au sénateur de l’Ouest.

Le numéro un dudit conseil a fait ces déclarations au forum organisé par l’institution, le 24 avril, à Port-au-Prince, en prélude à la journée internationale des jeunes filles dans les Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Est-ce qu’un président de commission sénatoriale aurait menti ?

Le Directeur général du CONATEL, qui a évité de qualifier de « diffamatoire » les déclarations du sénateur Jean Renel Sénatus, a fait savoir que « le sénateur a peut-être voulu crédibiliser ses propos, en prenant le CONATEL comme institution qui lui a acheminé les relevés téléphoniques ».

« Le CONATEL n’a jamais acheminé un document de ce genre à la commission susmentionnée », a soutenu l’ingénieur Jean David Rodney qui a poursuivi que le Conseil n’a pas de « rapport direct avec le Sénat de la République ».

Aussi, faut-il signaler que le sénateur Gracia Delva, qui a répondu aujourd’hui aux questions de la commission justice et sécurité publique du Sénat, n’a pas nié avoir des conversations avec le chef de gang du Village de Dieu (Port-au-Prince). Cependant, l’élu de l’Artibonite demande à ses collègues de prouver le contenu de ses conversations avec Arnel Joseph.

Vant bèf info (VBI)



Source link

To Top