Connect with us

La démission de Jovenel parmi 25 propositions qui mesurent l’urgence de l’heure : une initiative de la Coalition de la Jeunesse Haïtienne

Non classé

La démission de Jovenel parmi 25 propositions qui mesurent l’urgence de l’heure : une initiative de la Coalition de la Jeunesse Haïtienne

[ad_1]

Les appels à la démission du locataire du Palais national ne s’arrêtent pas. La Coalition de la Jeunesse Haïtienne (CJH) demande elle aussi à Jovenel Moise de quitter le navire. Néanmoins, l’organisation présente un ensemble de recommandations qui, selon elle, mesurent l’urgence de l’heure.

Qualifiant de catastrophique la situation que vit Haïti depuis quelques temps, l’organisation estime que l’avenir de la Nation dépend de ce qu’elle appelle un « acte de grandeur d’âme » qui n’est autre que la démission de Jovenel Moise à la tête de la magistrature suprême de l’État.

Implication « présumée » dans des scandales de corruption, manifestations récurrentes, incapacité de mettre sur pied un gouvernement, absence de budget depuis bientôt deux ans, taux record de l’inflation, paralysie incessante des activités, gangstérisation de certains quartiers, sont quelques-uns des arguments évoqués par la CJH pour justifier son appel.

Toutefois, voulant éviter la répétition des erreurs du passé avec les gouvernements provisoires, la Coalition de la Jeunesse Haïtienne (CJH), fait près de 25 recommandations.

Outre le départ de Jovenel, l’organisation suggère le renvoi définitif du cabinet ministériel, la proclamation du doyen ou de la doyenne de Cour de Cassation comme Président provisoire avec un mandat de deux (2) ans, la formation d’un gouvernement d’ouverture incluant tous les secteurs vitaux de la nation, le début du procès Petrocaribe, à court terme.

Elle suggère, à moyen et à long terme, de réduire de 30% le salaire, les frais et les privilèges des hauts fonctionnaires de l’État, d’augmenter le salaire des professeurs de 25% et celui des policiers de 20%, de revoir tous les contrats entre l’État haïtien et les particuliers, notamment ceux de l’EDH. Elle recommande également de percevoir les taxes et impôts en fonction de la capacité contributive des citoyens, de réduire le nombre de ministères à onze entités, restructurer les Forces Armées d’Haïti, entre autres.

[ad_2]

Source link

To Top