Connect with us

Indian Wells – Monfils a fait (très) vite

ATP Tour

Indian Wells – Monfils a fait (très) vite


Tout semble décidément réussir à Gaël Monfils en ce début de saison. Invité à commenter son probable duel face à Novak Djokovic après son succès contre Albert Ramos au troisième tour du tournoi d’Indian Wells, le Français avait tenu un discours pour le moins mesuré. « Si je bats Novak ici, c’est cool, mais ce n’est pas ici que j’ai envie de le battre« , avait-il lâché, le regard déjà tourné vers Roland-Garros, assurant néanmoins évidemment « vouloir gagner son huitième« 

C’est chose faite et le Parisien n’a même pas eu besoin s’ouvrir son compteur face au numéro un mondial, Philipp Kohlschreiber ayant eu la bonne idée de lui dégager la voie. Un Philipp Kohlschreiber, 39e joueur mondial, expédié en deux petits sets (6-0, 6-2) et moins d’une heure de jeu par le Tricolore, qui n’a pas laissé passer l’occasion d’égaler sa meilleure performance à Indian Wells en accédant aux quarts de finale.

Thiem invaincu contre lui

De quoi confirmer un peu plus son excellent début de saison, le Français, s’il n’a pu faire mieux qu’un deuxième tour à l’Open d’Australie, ayant notamment aligné trois demi-finales de rang à Sofia, Rotterdam et Dubaï avec à la clé un succès aux Pays-Bas. Face à Philipp Kohlschreiber, Gaël Monfils, une fois encore particulièrement appliqué et bien aidé par ses 67% de première balle et ses 28 coups gagnants, n’a ainsi pas concédé la moindre balle de break.

Sa tâche s’annonce néanmoins plus ardue en quarts de finale où l’attend un duel face à Dominic Thiem, n°8 mondial et contre lequel il n’a encore jamais gagné en quatre confrontations. Si le dur n’est pas la surface de prédilection de l’Autrichien, ce dernier fait belle impression depuis le début de la quinzaine et avait dominé le Francais, ici-même, il y a deux ans en huitièmes de finale. Mais c’était indubitablement face à une ancienne version de Gaël Monfils.



Source link

To Top