Connect with us

ANADIPP fait le point sur la structure des prix des produits pétroliers

Non classé

ANADIPP fait le point sur la structure des prix des produits pétroliers


Les fluctuations du prix du baril de pétrole sur le marché international ont soulevé pas mal d’interrogations sur la subvention des produits pétroliers en Haïti. Lors d’une intervention sur les ondes de Radio Vision 2000 ce mercredi, Max Roumain et David Turnier, respectivement président et membre de l’Association nationale des distributeurs de produits pétroliers (ANADIPP), ont apporté des précisions à ce sujet.

Un gallon de diesel devrait coûter sans taxes incluses 262.21 gourdes, mais il s’achète actuellement au prix de 179 gourdes à la pompe, a indiqué David Turnier. L’État a renoncé aux taxes qu’il devrait prélever mais a également consenti de débourser 83.21 gourdes par gallon pour payer les compagnies importatrices afin que le prix reste inchangé.

Concernant le prix CIF (Cost, Insurance, Freight) du gallon du diesel, celui-ci s’élève à 204.50 gourdes/gallon, à raison d’un taux de change estimé à 93.83 gourdes pour un dollar américain. En refusant de percevoir les frais de vérification, les frais de douane, la redevance sur le carburant, les droits d’accise, l’État a renoncé à environ 70 gourdes sur chaque gallon, selon M. Turnier.

Quant aux compagnies importatrices, elles ont une bénéfice de 18.80 gourdes sur chaque gallon. Pour les distributeurs et les transporteurs de province, cette marge s’élève respectivement à 27.21 gourdes et 1.56 gourde.

Quid de la gazoline ?

Par rapport à la gazoline, M. Turnier a souligné que le prix CIF est de 2.17 dollars américains par gallon, soit 226.16 gourdes. Les frais financiers se fixent à 10.22 gourdes par gallon, ce qui porte à 237.38 gourdes, la totale de la valeur en douane.

Ainsi, la marge de bénéfice des compagnies importatrices s’élève à 24.57 gourdes, celle des transporteurs de province à 1.56 gourde et des distributeurs à 31.15 gourdes.

Sans taxes incluses, le coût total de la gazoline est estimée à 295.61 gourdes. Cependant, la gazoline se vend à la pompe au prix de 224 gourdes. Voulant que le prix reste inchangé à la pompe, l’État haïtien a choisi de verser aux compagnies pétrolières 71.61 gourdes sur chaque gallon.

Et si l’État décide de prélever toutes les taxes

Au cas où l’État déciderait de prélever toutes les taxes prévues sur les produits pétroliers, les coûts du diesel et de la gazoline seraient respectivement de 332 gourdes et de 365 gourdes, a fait savoir Max Roumain. Il avance qu’on ne peut pas déterminer le prix du carburant sur le marché local en se référant uniquement au coût du baril sur le marché international.

Autre facteur pesant sur la subvention est la décote de la gourde. M. Roumain rappelle qu’au début, l’État perdait seulement 20 gourdes, aujourd’hui la dépréciation de la gourde et l’augmentation du coût du baril sur le marché international, la subvention et le manque à gagner poussent l’Etat à dépenser beaucoup plus.



Source link

To Top