décembre 10, 2017

LA REMOBILISATION DE L’ARMÉE, JOVENEL MOISE RASSURE TOUT LE MONDE

LA REMOBILISATION DE L’ARMÉE, JOVENEL MOISE RASSURE TOUT LE MONDE

LA REMOBILISATION DE L’ARMÉE, JOVENEL MOISE RASSURE TOUT LE MONDE

Samedi dernier, lors d’un meeting avec la population au cap haïtien, le chef de l’État SEM Jovenel MOÏSE tenait à rassurer la population capoise et les riverains de la remobilisation effective de la FADH.

Le 17 novembre prochain, un arrêté présidentiel annoncera officiellement le retour réel des forces armées d’Haïti comme l’avait dit Jovenel MOÏSE au haut de la tribune des nations unies le mois dernier. Le jour-j, soit le 18 novembre lors de la commémoration de la victoire de la bataille de vertières par l’armée indigènes au dépend de la grande armée française, il sera pour la nouvelle force armée d’Haïti l’occasion de faire sa parade et de défiler sur le grand boulevard du Cap haïtien a fièrement déclaré le président de la république.

Nèg bannann nan eut à préciser que cette nouvelle force armée sera composée de trois unités spécifiques. Une unité de génie qui aura les militaires du corps de génie formés à l’équateur, cette unité s’occupera de la construction des routes etc, une unité d’aviation, ces militaires apprendront à piloter des engins comme des hélicoptères en cas des besoins rapides et urgents de la nation et enfin, une unité médicale.

Cette nouvelle force armée d’Haïti sera incomplète, qu’en est-il des forces maritimes, des forces aériennes et des forces de terres? Pour cette dernière, les opinions se divergent quant à la manière de procéder. On est unanime à reconnaître que le pays a besoin de son armée et la constitution le reconnaît également mais, de l’avis de plus d’un, il faut qu’il y ait d’abord un dialogue sur la manière de procéder à la mise sur pied de la force de terre et la mission qui lui sera confiée.
Il ya certaines tâches pour lesquelles les policiers n’ont pas été formés, ils se trouvent dans la pénible obligation de les assumer, cela sous entend que la police nationale est incompétente et en qualité et en quantité, dès qu’il s’agit des questions de la sécurité nationale et la surveillance de nos frontières donc, cela revient à dire que la remobilisation de la FADH s’avère d’une importance primordiale.

Le retour des forces armées d’Haïti constitue un acte de souveraineté nationale. Toutefois, il est à noter qu’il y a une bonne partie de la population et l’ancienne armée qui ne font pas bon commerce. Donc, elle garde encore de mauvais souvenirs de l’armée démobilisée il ya vingt trois ans de cela en 1994, après le retour en grande pompe de l’ancien président Jean Bertrand Aristide, par un arrêté présidentiel.

Walder SAINT-MELUS
Communicateur social
Journaliste

Magazine Pam

Facebook Comments

Related posts