décembre 10, 2017

Les lycéens des différents lycées du Cap-Haïtien transforment la chaussée en salle de classe.

Les lycéens des différents lycées du Cap-Haïtien transforment la chaussée en salle de classe.

Les lycéens des différents lycées du Cap-Haïtien transforment la chaussée en salle de classe.

Il y a de cela un bail depuis que les élèves des différents lycées du Cap-Haïtien (Philippe Guerrier, Boisrond Tonnerre…) n’ont pas accès aux cours. Après une longue attente, ils sont obligés de fouler le macadam des différentes rues de la cité Christophienne juste pour exposer leur revendication aux autorités. Une revendication qui n’est autre que la présence des professeurs dans les salles de classes juste pour faire ce qui leur est dû.

Bien qu’ils soient assoiffés de pain de l’instruction, les protestataires font passer leur revendication pacifiquement. Ils arrangent les bancs dans la chaussée même, comme s’ils suivaient des cours ordinairement.
Nous tenons à vous dire que toutes les rentrées et/ou les sorties de la ville sont complètement bloquées par cette protestation.

Pourquoi des millions sont détournés quotidiennement au sein de l’administration publique, alors que notre système éducatif est à genou?
Un rapport approfondi sur l’utilisation des fonds pétro-caribé vient d’être publié. Plusieurs Ministres, directeurs Généraux et secrétaires d’Etats sont accusés de détournement de fonds. Une commission qui a été présidée par le Sénateur du Nord-ouest en l’occurrence Evalière Beauplan. Dans ce rapport, on demande que l’action publique soit mise en mouvement contre les corrompus. On est impatient à attendre les sort de ces derniers.

Nous tenons à informer aux différents lecteurs de magazinepam que la constitution qui est la loi mère du pays dans ses articles 32, 32.1…fait obligation à l’Etat de garantir l’éducation à tout le monde.
ARTICLE 32:
l’État garantit le droit à l’éducation. Il veille à la formation physique, intellectuelle, morale, professionnelle, sociale et civique de la population.

ARTICLE 32.1:
L’éducation est une charge de l’Etat et des collectivités territoriales. Ils doivent mettre l’école gratuitement à la portée de tous, veiller au niveau de formation des Enseignements des secteurs public et privé.

ART 32.2:
La première charge de l’Etat et des collectivités territoriales est la scolarisation massive, seule capable de permettre le développement du pays. L’Etat encourage et facilite l’initiative privée en ce domaine.

ART 32.3:
L’enseignement primaire est obligatoire sous peine de sanctions à déterminer par la loi. Les fournitures classiques et le matériel didactique seront mis gratuitement par l’Etat à la disposition des élèves au niveau de l’enseignement primaire.
L’Etat passe outre de la mission que lui donne la constitution. Compte tenu, des différentes manifestations des enseignants, syndicats des enseignants, directeurs d’écoles… qui crient au secours pour une amélioration du système éducatif Haïtien.
En effet, l’éducation est-elle une priorité pour les dirigeants Haïtiens?

 

Mithelot Gelin
Communicateur social, Journaliste
Et Étudiant en Droit.

Magazine pam

Facebook Comments

Related posts