décembre 10, 2017

LEBRON JAMES OFFRE UN GAME 7 À CLEVELAND [Résumé du match]

LEBRON JAMES OFFRE UN GAME 7 À CLEVELAND [Résumé du match]

LEBRON JAMES OFFRE UN GAME 7 À CLEVELAND

Cleveland sur sa lancée du match 5

Pour pallier l’absence d’Andrew Bogut, Steve Kerr commence le match avec son « cinq de la mort » pour installer sa défense. Face aux switchs des Warriors, les Cavs trouvent la parade en attaquant un Stephen Curry qui écope de deux fautes rapides. En face, la défense de Cleveland limite Golden State à 5 sur 22 aux tirs, dont 1 sur 9 de loin, pour 11 points soit le pire premier quart temps de l’histoire des Finals ! Sans rythme, sans mouvement, les Warriors vivent leur pire cauchemar. Grâce aux 25 points du trio James – Irving – Thompson, les Cavs mènent de 20 points après douze minutes (31-11) !

Sonnés, les Dubs arrivent enfin à stopper l’hémorragie grâce au retour de leur intensité défensive. Irving est trappé sur pick and roll, le cercle est enfin protégé et l’énergie est enfin digne d’un game 6. En attaque, c’est le jour et la nuit avec le premier quart temps. Fini la passe à dix ! La balle bouge, les joueurs bougent et les intervalles s’ouvrent. De retour sur le parquet, Stephen Curry trouve la mire et un 9-0 ramène les Warriors à -8 (46-38).

Harrison Barnes transparent

Alors que Cleveland est à son tour dans le dur, Golden State leur permet de sortir la tête de l’eau sur deux fautes bêtes, dont la troisième de Curry, qui offrent quatre lancers à Kyrie Irving. 40 secondes plus tard, les Cavs ont repris 16 points d’avance (54-38). Thompson et Curry en remettent une couche mais Tyronn Lue lance sort son joker : Dahntay Jones ! L’ancien Clipper marque cinq points en deux minutes et les Cavs rentrent aux vestiaires à +16 (59-43).

Cleveland peut rigoler. Le retour de Draymond Green n’a rien changé. Les Cavs continuent d’attaquer. Ils sont à 55% de réussite aux tirs et Kyrie Irving est à mi-chemin d’un nouveau match à 40 points. LeBron James (14 points et 6 passes) domine la rencontre et Tristan Thompson (11 points et 10 rebonds) profite de l’absence d’Andrew Bogut pour contrôler la raquette. En face, les Warriors manquent de rigueur. Autant physiquement que mentalement, ils sont aux abonnés absents.

Les Splash Brothers n’abdiquent pas

Les deux première actions du troisième quart temps résument parfaitement l’état d’esprit des deux équipes. D’un côté, Klay Thompson refuse un lay-up ouvert en transition pour aller s’enfermer dans le corner et prendre un 3-points tiré par les cheveux. De l’autre, LeBron James attaque le cercle avec férocité pour finir au dunk. Dans la foulée, Stephen Curry prend sa quatrième faute, et un 3-pts de Kevin Love donne 24 points d’avance aux Cavs, le plus gros écart du match (70-46).

Critiqué après le game 6, Curry est le seul à se battre. Il lance un 9-0 qui ramène les Warriors à -15 mais ses coéquipiers ne suivent pas. Barnes, en particulier, continue sa descente aux enfers. Après son 2 sur 14 du dernier match, il est ce soir à 0 sur 8, toujours incapable de convertir le moindre tir ouvert.

Alors qu’un alley oop monstrueux de LeBron James fait exploser la salle, Klay Thompson se réveille. L’arrière marque onze des treize points des Warriors, dont huit points de suite, les Cavs retombent dans leurs travers, et un 10-0 ramène Golden State sous la barre des 10 points (80-71). Contre toute attente, nous voilà avec un match !

Le King règne sur le match

Les cinq premières minutes du dernier quart temps sont complètement folles. Après avoir sifflé une cinquième faute à Stephen Curry sur une interception ultra litigieuse, les arbitres décident de laisser jouer. Une faute de Green sur Kyrie Irving et une faute de Jefferson sur une tentative de loin de Curry ne sont pas sanctionnées.

Alors que Cleveland a arrêté de faire bouger la balle, LeBron endosse son costume de sauveur. Après avoir marqué les huit derniers points du troisième quart temps, il score les 10 premiers points des Cavs dans cette dernière période mais les Warriors s’accrochent (93-84).

La démonstration du King se poursuit cette fois à la passe et en défense. Ayant toute l’attention de la défense de Golden State, il trouve deux fois de suite Tristan Thompson sur alley oop. Stephen Curry essaie de répondre mais LBJ le contre sous le cercle avant avant de lui souffler quelques mots doux à l’oreille. À moins de cinq minutes de la fin du match, les Cavs ont repris le contrôle (99-86).

Stephen Curry expulsé

Le contrôle, c’est Stephen Curry qui le perd. Le MVP écope de sa sixième faute en tentant de prendre la balle dans les mains de James avant de récolter une faute technique et de se faire expulser pour avoir jeté son protège-dents et engueuler l’arbitre. Ce n’était pas la nuit des Warriors. C’était celle de LeBron James.

Le « King » remet le couvercle en terminant le match à 41 points pour renvoyer la série à Oakland pour un match 7 de folie.

Côté Warriors, Stephen Curry (30 points) a longtemps été esseulé avant le réveil de Klay Thompson en fin de troisième quart temps. Plus que la défaite, c’est le momentum et toute l’énergie de la série que Golden State a perdu ce soir. Dominés depuis deux matchs, seront-ils à la hauteur dimanche alors qu’ils devront peut être se passer d’Andre Iguodala, blessé ? Tous les voyants sont au rouge, ou plutôt, au bordeaux…

Facebook Comments

Related posts