août 21, 2017

L1 (J2) : Les meilleures réactions après la 2eme journée

L1 (J2) : Les meilleures réactions après la 2eme journée




Publié le 12 août 2017 à 23H51

Retrouvez les principales réactions après les matchs de la 2eme journée de Ligue 1.

Le plus soulagé : Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Bordeaux)

« On voulait regagner chez nous et montrer un beau visage pour reconquérir notre public. C’était laborieux mais le but nous a fait du bien, car on est rentré à la pause en menant. La deuxième période a été plus pleine. »

Le plus méthode Coué : Le plus Philippe Hinschberger (entraîneur de Metz)

« C’est vraiment dommage que l’on prenne ce but à la 44eme, la semaine dernière, c’était pareil. Il nous manque de la percussion dans les 30 derniers mètres. Il ne faut surtout ne pas paniquer et garder confiance. »

Le plus inquiet : Christophe Pélissier (entraîneur d’Amiens)

« J’espère que des recrues vont arriver sur le plan offensif d’ici la fin du mercato. C’est même impératif d’accueillir deux renforts offensifs. Mais ça n’empêchera pas les pertes de balles au milieu qui ont engendré deux buts ce soir. Il y a tout à améliorer. »

Le plus exigeant : Stéphane Moulin (entraîneur d’Angers)

« On aurait même pu tuer le suspense en marquant un troisième but mais on manque deux occasions. On se doit d’être exigeant pour continuer à progresser. »

Le plus frustré : Patrice Garande (entraîneur de Caen)

On méritait mieux sur ce match. On a mis beaucoup de dynamisme, d’entrain. En un mot, on a joué. On a réussi à presser cette équipe, à se créer des occasions. Il y avait du rythme. Le contenu du match laisse penser que si on les joue tous comme ça… Je suis surtout déçu pour les joueurs car ils ont fait le match qu’il fallait. »

Le plus prudent : Oscar Garcia (entraîneur de Saint-Etienne)

« On a besoin de temps mais je suis très content du caractère et de la bonne attitude de mes joueurs. Nous construisons quelque chose, cela demande du temps. C’est mieux de commencer par deux victoires, mais cela ne nous donne pas plus d’ambitions pour autant. »

Le plus inoffensif : Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier)

« On a manqué d’efficacité, de justesse et de détermination pour éliminer l’adversaire, pour combiner avec le partenaire. Si les joueurs offensifs ne sont pas performants, c’est compliqué de gagner. »



Source link

Facebook Comments

Related posts

error: Content is protected !!