décembre 10, 2017

Jovenel Moïse fait de Jodel Lesage l’ancien colonel de la ex-FAD’H le commandant en chef de la nouvelle FAD’H.

Jovenel Moïse fait de Jodel Lesage l’ancien colonel de la ex-FAD’H le commandant en chef de la nouvelle FAD’H.

 

Jovenel Moïse fait de Jodel Lesage l’ancien colonel de la ex-FAD’H le commandant en chef de la nouvelle FAD’H.

 

Dans un arrêté présidentiel, le président de la république d’Haïti SEM Jovenel Moïse a nommé l’ancien colonel de l’armée démobilisée en l’occurrence Jodel Lesage comme lieutenant-général par intérimaire de la nouvelle Force du pays (FAD’H).
En fait, qui est Jodel Lesage?

Il a 63 ans, il a fait partie de la promotion 1974-1976. Il a débuté sa carrière au corps des Léopards, il a terminé comme assistant-chef d’état-major général G1 avec le grade de colonel. Selon les dires du lieutenant-général par intérimaire vendredi matin dans une courte interview accordée à la presse.

« le retour des forces armées est une chose historique parce que c’est l’armée qui a engendré l’État d’Haïti », martèle le plus haut gradé de la seconde force exigée par la constitution du pays.

Dans un seconde arrêté présidentiel, Jovenel Moïse a mis sur pied un commandement intérimaire pour le rétablissement des Forces armées d’Haïti composé de six membres : le commandant en chef intérimaire; l’assistant commandant en chef intérimaire; l’état-major général intérimaire ; l’inspecteur général intérimaire ; l’adjudant général intérimaire et enfin l’état-major personnel intérimaire du commandant en chef intérimaire.

Jodel Lesage est le commandant en chef intérimaire. Il va travailler avec les autres concernés sur la formation du haut état-major de la nouvelle FAD’H.

A l’occasion du 214e anniversaire de la bataille de Vertières, les 150 militaires formés en Equateur sous l’administration du Président Michel J. Martelly vont défiler dans la deuxième ville du pays (Cap-Haïtien). Il s’agira de la première parade des Forces armées d’Haïti rémobilisées par Jovenel Moïse.

La fonction de l’armée dans tout pays du monde est de défendre l’intégrité de la nation, de surveiller le territoire nationale…
L’armée remobilisée du Président Moïse contient seulement 150 hommes quasiment sans équipements pour ne pas dire avec les mains vides, sans matériels ( chars, avions de guerre, bateaux de guerre…) N’est-ce pas une insulte pour les pays souverains ayant une force armée?
Réellement la constitution du pays dans son article 263 recommande deux forces sur le territoire national.
ART 263:
 »La Force Publique se compose de deux (2) Corps distincts:
a) les Forces Armées d’Haïti;
b) les Forces de Police. »


Cependant, l’armée de la république voisine (la République Dominicaine) contient 44.500 personnels actifs réunissant en plusieurs branches (terrestre, aérienne et maritime). La force terrestre contient à elle seule 24.000 soldats.
Jovenel Moïse veut à tout prix doter le pays d’une force…
D’ailleurs, c’était une promesse de campagne de JOMO qui déclare que 150 soldats ce n’est qu’un début puisqu’on va recruter 500 autres dans les jours à venir.
L’avenir dira le reste

 

 

Mithelot Gelin
Communicateur Social, Journaliste
Et Étudiant en droit.

Facebook Comments

Related posts