novembre 22, 2017

Des jeunes excités veulent faire partie d`une armée sans chef! – Rezo Nòdwès

Des jeunes excités veulent faire partie d`une armée sans chef! – Rezo Nòdwès

[ad_1]

L`armée d`Haiti s`apprête à renaître de ses cendres. En l`absence d`un état major connu, reconnu et validé par le parlement, c`est plutôt les responsables du ministère de la Défense qui s`en chargent. 

Gressier, mardi 18 juillet 2017 ((rezonodwes.com))– Annoncé en fanfare sur tous les médias et réseaux sociaux, le recrutement de 500 jeunes de 18 à 25 ans a débuté lundi 17 juillet à l`ancienne base des casques bleus coréens et se poursuivra jusqu`au 21 juillet prochain.


Cette initiative représente une opportunité certaine pour une jeunesse frappée par le chômage et le manque de possibilités de formation. Des centaines d`entre eux, ont donc bravé le soleil de plomb pour se faire inscrire dans la liste des aspirants.

Pour espérer faire partie de cette première cuvée, les critères et conditions d`admission sont assez simples : Être de nationalité haïtienne ; Être célibataire ;  Être âgé(e) de 18 à 25 ans révolus ;  Être de bonne santé physique et mentale ; Avoir au minimum réussi la classe du Nouveau Secondaire II (NS II) ; Avoir réussi l’examen intellectuel et physique prévu à cet effet.

Les intéressés doivent obligatoirement fournir les pièces suivantes à l’inscription :
1. Certificat de 9e année plus (+) carnet Nouveau Secondaire II avec mention admis en réthorique ou Bac I ou Bac II ;
2. Certificat de Bonne Vie et Mœurs délivré par la Police Nationale d’Haïti ; DCPJ pour ceux habitant la zone métropolitaine
3. Original de l’Acte de Naissance ou Extrait des Archives de l’Acte de Naissance ;
4. Quatre (4) photos d’identité de date récente [deux (2) de face, deux (2) de profil] ;
5. Carte d’Identification Nationale (CIN) et Matricule Fiscal (NIF) .

Démobilisées en 1995, au retour d`exil de Jean Bertrand Aristide, les Forces armées d’Haïti (FADH) traînent une sombre histoire jonchée de coups d`état, de dépendance par rapport aux étrangers, de répressions sanglantes contre la population civile et d`une totale inaction face aux catastrophes naturelles qui ont frappé Haiti dans le passé.

[ad_2]

Source link

Facebook Comments

Related posts