décembre 10, 2017

Dernière extension de 18 mois pour les haïtiens aux États-Unis

Dernière extension de 18 mois pour les haïtiens aux États-Unis

Port-au-prince, le 21/11/2017
MAGAZINEPAM
Haïti-Diplomatie

Dernière extension de 18 mois pour les haïtiens aux États-Unis

Depuis quelques temps, c’est un dossier qui tient l’actualité ici en Haïti et ailleurs. 58.000 familles haïtiennes ont été en danger à l’expiration du programme TPS. Eh bien, le département de sécurité intérieure des États-Unis a décidé de donner une dernière extension à ce programme jusqu’au 22 juillet 2019.

Dans une note parue dans le journal américain « Miami Herald», ces haïtiens qui ont bénéficié de ce programme ont une extension de 18 mois à l’expiration de laquelle ils devront se mettre en règle avec l’État américain, en cherchant à être détenteur des papiers légaux sinon, c’est l’inverse qui sera fait, ils seront déportés de force ou de gré car, après cette date le programme prendra fin.

Le programme TPS a été mis en oeuvre en 2010 après le séisme du 12 janvier sous la présidence de Barack Obama. Ce programme a subi plusieurs prolongations depuis son institution.

Plusieurs institutions étatiques et de la société civile ont fait un plaidoyer sans relâche en vue de porter les autorités américaines à décider en faveur des ressortissants haïtiens. Le ministère des affaires étrangères, le GARR et les groupes de pression au niveau international, ils se sont mis corps et âme dans cette bataille diplomatique et aujourd’hui ils ont gain de cause.

Il est à constater Qu’il y a des haïtiens qui vivent aux États-Unis depuis tantôt quinze à vingt ans dans les conditions illégales. Ils travaillent, ils paient des taxes, ils ont des enfants mais, qu’en est-il de ces enfants qui sont nés chez l’oncle Sam qui devraient bénéficier du Jus Soli?

 

Walder SAINT-MELUS
Communicateur social
Journaliste
Avocat en devenir.

Facebook Comments

Related posts