décembre 11, 2017

Clitoris : mode d’emploi de l’organe du plaisir

Clitoris : mode d’emploi de l’organe du plaisir

Clitoris : mode d’emploi de l’organe du plaisir

Le clitoris est souvent considéré comme l’organe du plaisir chez la femme. Doté de milliers de terminaisons nerveuses, il permet – chez de nombreuses femmes – d’atteindre le 7e ciel d’un claquement de doigts.

 

L’anatomie féminine est constituée de plusieurs zones érogènes plus ou moins sensibles selon chaque femme. Parmi elles, le clitoris, ce petit organe qui est essentiellement composé de terminaisons nerveuses, est souvent sollicité. Ce dernier tient en effet un rôle majeur dans l’excitation et l’orgasme féminin. Il est donc essentiel de connaître son bon fonctionnement !

À la découverte du clitoris

Chaque femme a besoin de connaître son corps pour définir ses désirs et obtenir du plaisir. La haute sensibilité du « bouton du plaisir » peut entraîner un effet variable selon la manière dont il est stimulé, il est donc primordial de connaître son clitoris. La masturbation permet de déterminer le genre d’approche attendue de la part du partenaire. Les mouvements sont contrôlés selon le plaisir ressenti, que l’on peut facilement associer à des caresses d’autres zones érogènes.

Clitoris et idées reçues

Pour savoir comment stimuler son clitoris, il est essentiel de bannir quelques idées reçues. Tout d’abord, il faut garder en tête que le plaisir des femmes n’est pas (seulement) psychique. Il dépend aussi de la stimulation du clitoris, qui lors des préliminaires peut être excité extérieurement, et lors de la pénétration, titillé intérieurement à travers la paroi du vagin. Le point G serait d’ailleurs situé sur la partie interne du clitoris.

Cunnilingus et clitoris

Nombreuses sont les femmes à aduler cette pratique sexuelle. L’art du cunnilingus tient sa réussite dans la douceur des lèvres et de la langue du partenaire. Contrairement à la dureté des doigts, la sensation que procurent la chaleur et la texture de la langue est répartie sur toute la zone du clitoris par des passages agréables. L’aspiration et la succion plus intense du clitoris peuvent plaire à certaines, mais peuvent aussi provoquer une sensation d’irritation désagréable, voire douloureuse, si le partenaire y va un peu fort. Là encore, tout est une question d’envies et de préférences.

A lire également > Comment réussir un cunnilingus

cunnilingus

Les positions sexuelles pour stimuler le clitoris

Le missionnaire est certes une position classique, mais c’est aussi la position la plus favorable à la stimulation clitoridienne par le va-et-vient du pubis de l’homme qui tape sur la face externe pendant la pénétration. Un simple coussin sous le dos permet de l’amplifier. Les positions où la femme se tient de dos contre son partenaire, comme la levrette ou la petite cuillère, permettent à ce dernier de recourir à une stimulation manuelle pendant l’acte.

Bien que le clitoris soit la zone érogène par excellence, il demande à être manipulé avec délicatesse. Le contact continu et monopolisé est généralement à proscrire. Et pour rendre le plaisir encore plus intense, faire preuve de complémentarité avec les autres zones érogènes du corps féminin reste essentiel.

Facebook Comments

Related posts