octobre 20, 2017

Banditisme/Insécurité: Jack Guy Lafontant rassure

Banditisme/Insécurité: Jack Guy Lafontant rassure

Banditisme/Insécurité: Jack Guy Lafontant rassure

Le Premier ministre Jack Guy Lafontant, à l’issue d’une « réunion à l’extraordinaire du CSPN », le mardi 6 juin, est revenu sur « l’actualité », les « informations » faisant état de « beaucoup de cas » d’agression, de vol et de crime perpétrés depuis quelques semaines. Mais, pour le chef du  gouvernement, numéro un du CSPN, « la quantité de cas en juin 2017 est nettement en dessous par rapport à l’année dernière ». Le chef de la primature a souligné qu’aux yeux des parents d’une victime, ces statistiques signifient 100 % de hausse. Jack Guy Lafontant, dans la foulée, a évoqué l’usage des réseaux sociaux dans l’amplification du sentiment d’insécurité. Des usagers, a-t-il déploré, publient des photos de faits qui se sont produits l’an passé.

Le Premier ministre, qui rassure, veut désenfler la psychose qui tend à gagner plus d’un dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, a cependant demandé à la population d’être vigilante. « Se mèt kò ki veye kò », a indiqué le Premier ministre Jack Guy Lafontant qui appelle la population à partager des informations avec la Police nationale d’Haïti dans sa lutte pour démanteler les gangs.

Le directeur général de la PNH a lui aussi insisté sur l’absolue nécessité que la population fournisse des informations. N’importe quel membre de la population peut être la victime d’un bandit non dénoncé ou d’un individu vivant au-dessus de ses moyens, a expliqué Michel Ange Gédéon, qui a donné la garantie que l’assassin de Frédérique Viau serait traqué. La police sera « sans pitié », a-t-il dit. « Le mode opératoire de ces bandits a été identifié. Ce sont des gens déjà arrêtés par la police. Ils  seront à nouveau arrêtés », a promis Michel Ange Gédéon, qui appelle à plus d’harmonie au sein de la chaîne pénale pour éviter que des bandits dangereux, épinglés, ne se retrouvent en liberté.

Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Clamé Ocname Daméus, a affirmé que ceux qui violent la loi auraient affaire à lui. La permanence du parquet est mobilisée, a-t-il informé. À côté du 114, le standard de la PNH que le Premier ministre Jack Lafontant promet de renforcer, le public peut contacter le parquet de Port-au-Prince au 36049602 pour toute urgence ou partage d’informations avec les autorités. Le chef du gouvernement, Jack Guy Lafontant, a annoncé bientôt l’inauguration de l’hôpital général pour les policiers. C’est l’hôpital de Bon-Repos qui va être transformé pour pouvoir prendre en charge des urgences médicales et chirurgicales, a annoncé le Premier ministre. Cet hôpital servira aussi à saigner de hauts fonctionnaires et autres dévoués au service de la patrie, dont des enseignants et des travailleurs de santé.

« Dans les minutes qui ont suivi la réunion du CSPN, il y a eu un renforcement de la présence policière à travers les rues. Cette présence est appelée à s’intensifier », a confié au journal le chef de la police, Michel Ange Gédéon qui s’est entretenu avec l’état major et autres responsables de la police dans le département de l’Ouest.

source le nouvelliste

Facebook Comments

Related posts

error: Content is protected !!