1er Mai Fête du Travail:-Des ouvriers et paysans manifestent dans les rues à P-au-P et aux Gonaives/Jacmel: Environ 500 femmes bénéficient d’un crédit ONAFANM

0
11

Port-au-Prince, le 1er Mai 2018
(www.gazettehaiti.com)

 

La fête du travail a été célébrée comme d’habitude à Port-au-Prince et  à Jacmel par des activités officielles dans un pays où le taux de chômage avoisine  plus de 80%.  Comme d’habitude, au Champs de Mars une foire Agro-artisanale a été organisée tandis qu’à Jacmel la fête était à son paroxysme. Les fêtards avaient le choix entre l’affiche Sweet Micky-Jakout #1 et l’Orchestre Tropicana sans oublier les belles plages de la région. 

Parallèlement, dans la capitale haïtienne, les ouvriers de la sous-traitance ont gagné les rues pour exiger un salaire minimum de 1000 gourdes alors  que dans l’Artibonite les paysans dressent un bilan négatif de la première année de la Caravane du Changement. Si le Président Jovenel se dresse un satisfecit un an après le lancement de cette Caravane qualifiée de stratégie gouvernementale pour les paysans et ouvriers la situation est plutôt catastrophique. 

Dans ce climat délétère, l’Ona a décidé de faire des heureux à l’occasion du premier Mai marquant la fête de l’agriculture et du travail. 

A Jacmel, les responsables de ONAFANM a procédé à la distribution d’environs 500 chèques aux organisations de femme dans le cadre de son programme de crédit aux petites commerçantes. Ce prêt de 25.000 gourdes à un taux d’intérêt de seulement 1% permettra á ces femmes de relancer leurs activités commerciales a indiqué le Directeur de l’ONA Chesnel Pierre.Photo

Selon les responsables de ONAFANM, l’ONA cherche par cette initiative, à venir en aide aux couches les plus vulnérables du pays. 

Depuis quelques temps, le Directeur de l’ONA est dans la ligne de mire de certains secteurs qui l’accusent de dilapider les fonds provenant de la cotisation des assurés de l’institution. Des accusations rejetées par l’intéressé qui affirme que l’ONA est plutôt en bonne santé financière. 
Il est toujours reproché aux directeurs de cet organisme de sécurité sociale de pratiquer le népotisme et le clientélisme dans le cadre de sa politique de crédit. Le nouveau directeur dit vouloir rompre avec cette pratique. 

La Gazette

[ad id= »58″]

Source link
[ad id= »58″]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here