A la une

Incidents à la faculté d’Ethnologie: La commission d’enquête écarte la version des étudiants protestataires ! Par Dieudonné ST-CYR

La commission d’enquête sur les incidents survenus à la Faculté d’Ethnologie le 12 juin dernier a présenté son rapport hier mercredi, dans les locaux du rectorat à la Rue Rivière. Mise sur pied par le Conseil Exécutif de l’UEH, la commission a rejeté la thèse selon laquelle la victime, John Rock Gourgueder Jean aurait été chevauchée par la voiture du doyen de la Faculté d’Ethnologie Jean Yves Blot.

[ad id=”58″]

Composée de 4 professeurs de l’Université d’État d’Haïti, cette commission a, au cours de son enquête, auditionné 20 personnes, parmi lesquelles, la victime, John Rock Gourgueder Jean et le doyen Yves Blot.

Faisant office de secrétaire-rapporteur de la commission, le professeur Wilson Célestin, rejette les allégations selon lesquelles John Rock Gourgueder Jean était étendu au sol quand il a été chevauché par la voiture du doyen de la faculté d’Ethnologie le 12 juin dernier.

« Comment est-il possible que la victime en soit sortie sans fractures multiples et blessures de gravite extrême au niveau de la tête et de la colonne vertébrale, après avoir chevauché par une voiture de 2,75 tonnes de poids et une hauteur variant de 15 à 26,4 cm par rapport à la chaussée », analyse le professeur.

Selon le rapport de la commission, après l’incident, la victime a été accueillie au centre hospitalier PLURIMEDIC, et selon ce qu’a indiqué le médecin, les résultats des tests «de sang, de radiographie et de scanner confirmaient l’existence d’une seule fracture au niveau de sa cuisse droite du patient à partir d`un trauma ou choc».

Par ailleurs, John Rock Gourgueder Jean « aurait pu être exeaté après dix jours d’hospitalisation, cependant, il était resté au centre hospitalier pendant un mois sous des pressions externes, et en était sorti sans un accord de suivi avec le médecin traitant », lâche le secrétaire-rapporteur de la commission, le professeur Wilson Célestin.

[ad id=”58″]

A noter que sur les 4 membres de la commission, deux n’ont pas signé le rapport d’une vingtaine de pages, illustré par des photos et tableau. Il s’agit de Djacaman CHARLES de la faculté de Droit et de Wilhem MICHEL de la faculté Linguistique Appliquée. Les professeurs signataires répondent aux noms de Wilson CELESTIN de la faculté d’Agronomie et Louis Charles ROLAND de la faculté d’Odontologie.

Rezonodwes

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close