Non classé

Bénin : La Fédération va passer à la caisse pour Didier Ollé-Nicolle

[ad_1]



Publié le 28 août 2017 à 18H55 – mis à jour le 28 août 2017 à 19H14

Menacé de suspension, le Bénin va devoir régler son dû à Didier Ollé-Nicolle, son ancien sélectionneur.

Le Bénin a jusqu’à la fin du mois d’août pour verser à son ancien sélectionneur, Didier Ollé-Nicolle, la somme de 192.000 euros. Si tel n’est pas le cas, le pays pourrait être exclu de toutes les compétitions FIFA, dont les éliminatoires de la CAN 2019. La tendance est à une sortie de l’impasse. Du côté des dirigeants béninois, après moult réflexion, le président de la Fédération béninoise de football (FBF), Anjorin Moucharafou, est sorti du silence. « Le Bénin n’a pas le choix, il doit payer cet argent à Ollé-Nicolle pour éviter une suspension », a déclaré le dirigeant vendredi lors d’un point de presse, non sans promettre de rentrer en contact avec l’intéressé pour un règlement à l’amiable.

UNE « RUPTURE ABUSIVE » DU CONTRAT

Pour rappel, il est reproché au Bénin les conditions du limogeage du contrat du technicien français. Arrivé à la tête de la sélection nationale béninoise en mai 2014, Ollé-Nicolle fut démis de ses fonctions six mois plus tard. L’actuel entraîneur d’Orléans ne réclame qu’une seule chose à la Fédération béninoise de football : être rétabli dans ses droits et être payé comme le recommande la commission de discipline de la FIFA. Avec son avocat conseil, Me Cyril Dubois, l’ancien coach de l’OGC Nice avait fait condamner le Bénin pour « rupture abusive de contrat » en avril 2016 par la Commission du statut du joueur.

[ad_2]

Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

Close
Close