Ligue Europa (Groupe E) – Lyon : Avec Everton et l’Atalanta, l’OL a hérité du pire tirage possible

[ad_1]



Publié le 25 août 2017 à 14H40 – mis à jour le 25 août 2017 à 17H02

L’Olympique Lyonnais n’a pas été verni lors du tirage au sort des poules de la Ligue Europa. Eric Abidal a eu la main lourde avec deux des gros poissons des pots 2 et 3 (Everton et Atalanta) et un déplacement périlleux à Chypre.

Everton (Angleterre)

Eric Abidal a vite enlevé le sourire de Jean-Michel Aulas en sortant le nom d’Everton comme adversaire de l’OL. Historiquement, le club lyonnais n’a jamais beaucoup aimé ses collègues anglais. En 18 confrontations, le club du président Aulas n’a réussi à s’imposer qu’à 4 reprises pour 7 revers. Seul avantage, ce sera la première confrontation entre les deux équipes. Mais, c’est bien là le seul aspect positif puisque Everton joue depuis des années les trouble-fête en Premier League. Si l’équipe de Ronald Koeman a perdu son buteur vedette, Romelu Lukaku, durant le Mercato, les Toffees ont choisi d’aligner les millions pour se renforcer. Près de 150 millions d’euros sont partis du bruyant Goodison Park afin d’attirer Gylfi Sigurdsson (Swansea), Jordan Pickford (Sunderland) ou encore Davy Klaassen (Ajax), une tête connue de l’OL puisqu’il était le capitaine de l’Ajax la saison dernière. Le retour de l’enfant prodige au pays, Wayne Rooney, sonne comme un nouveau chapitre à Everton qui a les qualités pour aller loin dans la compétition et bousculer les Lyonnais lors de la double confrontation.

Atalanta Bergame (Italie)

Le club italien a tout de l’inconnue pour Bruno Genesio et son staff. Les hommes de Gian Piero Gasperini ont fait une dernière saison toute bonnement exceptionnelle pour une ville comme Bergame. Une 4eme place en Serie A pour les Lombards derrière les mastodontes que sont la Juve, la Roma et le Napoli (et devant les deux clubs milanais). Forcément, un tel parcours attire les regards et la nouvelle saison s’annonce plus compliquée. Les Nerazzurri ont perdu deux pièces maîtresses à savoir l’arrière droit Andrea Conti et le milieu Franck Kessié qui ont pris la direction du Milan AC. Sans véritable expérience sur la scène européenne mais avec un mental d’acier à l’image de leur capitaine Alejandro Gomez, l’Atalanta Bergame a tout du poil à gratter surtout dans son petit Stadio Atleti Azzurri d’Italia où la ferveur est à son comble.

Apollon Limassol (Chypre)

Quand le nom de Limassol est sorti, les cauchemars chypriotes des supporters lyonnais sont remontés à la surface. Cinq ans après leur élimination surprise en huitièmes de finale de la Ligue des Champions contre l’APOEL Nicosie, les coéquipiers de Nabil Fekir vont remettre le cap sur Chypre. Heureusement, aucun Lyonnais n’a vécu ce désastre. Si Limassol fait figure de bon dernier dans ce Groupe E, il n’est jamais facile d’allerlà-bas. Surtout avec cet avantage psychologique acquis en 2012. L’ancien club de Camel Meriem a remporté la Coupe de Chypre la saison dernière et peut compter sur le soutien indéfectible de ses supporters. Si l’équipe de Sofronis Avgousti ne comporte aucun nom ronflant et n’a pas l’expérience de l’Europe, les Chypriotes ont réussi à sortir les Ecossais d’Aberdeen et les Danois de Midtjylland lors des tours préliminaires, preuve qu’ils auront des revendications à faire valoir dans ce groupe.

A voir aussi :
>>> Retrouvez le tirage complet de la phase de poules de la Ligue Europa
>>> Un tirage qui satisfait JMA

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire