CultureNon classé

La tournée estivale 2017, en Haïti, des groupes musicaux haïtiens d’outre-mer : Pile ou face ? 2è partie

[ad_1]

imageEmpossib Presquíle des Icaques Cayes – Photo Sergo Tilus

Il est coutume dans le monde musical que des artistes ou groupes musicaux partent en tournée. À l’échelle internationale, les tournées sont entreprises toute l’année sans tenir compte des saisons. Pourtant, la période estivale paraît être la meilleure pour les groupes musicaux haïtiens d’outre-mer qui décident de partir en tournée en Haïti. C’est pour eux non seulement un exutoire pour éviter la période de vache maigre aux États-Unis, mais aussi pour compenser le manque à gagner résultant de la pauvreté du marché musical haïtien et de la crise économique. 

Les groupes musicaux continuent leur tournée  

La formation Zenglen est également en tournée en Haïti, sans Eddy Germain, le percussionniste du groupe. La mort lui a ravi son épouse. Il nous a fait part de cette triste nouvelle, le samedi 5 août.  Nous lui présentons nos sincères condoléances. La tournée du groupe Zenglen paraît être une surprise pour beaucoup de gens. Malgré vents et marées, ce groupe musical tient fort et se fraie un chemin vers le succès. Il a eu une prestation au Cap-Haitien, qui a été une soirée « vacuum », d’après un porte-parole de cette formation musicale. Bagay yo p at bon menm.  

Zenglen avait aussi partagé la scène avec l’Orchestre Septentrional au Marriott Hôtel, à Port-au-Prince. Considérant l’ambiance qui y régnait et le nombre considérable de participants à cette soirée, on ne peut pas faire allusion à un bal  « vacuum ». Certains observateurs disent que « ti wòch goute grès ». Zenglen est quand même sur la bonne voie.  Il est comme un vieux lion endormi, mais on doit se méfier de ses griffes. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le calendrier de ce groupe pour la saison estivale 2017 n’est pas trop mince. Il doit honorer au moins 10 contrats et cela jusqu’au 20 août. Il retourne aux États-Unis le 21 août. Zenglen sera à La Cayenne Night Club (ville des Cayes) en double affiche avec T-Vice, le dimanche 13 août. Puis, il sera en double affiche avec Klass le lendemain à Petit Goâve. 

La formation Nu Look a bien débuté sa tournée. Sa première soirée à El Rancho a été un grand succès. La présence de Jean-Philippe Martelly du groupe Kassav, comme invité spécial de Nu Look,  avait rehaussé l’éclat de cette soirée. Un coup de maître! Nu Look poursuit son aventure avec le même élan. On espère qu’Arly, le fondateur-maestro-chanteur-manager de Nu Look, respecte la ponctualité. Jusqu’à présent, tout va bien pour Nu Look. 

On ne saurait oublier T-Vice qui fête ses 25 ans d’existence. Cette formation musicale n’a pas raté le coup, pas même une fois. Toutes les soirées que ce groupe a animées ont été un succès jusqu’à aujourd’hui. Ce résultat est la preuve convaincante d’une base solide de fans qui ne le lâche pas. Ils le suivent pas à pas, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest. Sa tournée a commencé le 28 juillet et prendra fin le 20 août. 

Quant à Disip, il préfère honorer des contrats dans les villes de province. Il y a probablement un secret que les autres groupes musicaux n’arrivent pas à découvrir dans les villes de province. À cause du manque d’espace dans la capitale et ses environs, c’est peut être une bonne stratégie, vieille au moins de sept (7) ans,  puisque ce groupe a toujours évité l’embouteillage qui sévit à Port-au-Prince, où bon nombre de groupes s’exhibent. Gazzman et ses collègues musiciens ne se plaignent pas. C’est donc une preuve de satisfaction de tous les membres de Disip. Gazzman fait du « ti tèk bò wonn », sans craindre la présence de l’un des grands compétiteurs dans son voisinage. 

 Le temps de la récolte 

Le groupe Gabel devait se produire à Jacmel, où il est passionnément aimé. On ose dire que ce groupe musical est l’adoption legale de cette ville. Gabel reprend force graduellement. Il pourra tirer son épingle du jeu au cours de la tournée estivale 2017. Le seul inconvénient pour cette formation musicale est le fait d’avoir observé un trop long silence, donnant l’impression d’une longue période d’inactivité. Il lui faudra beaucoup plus d’énergie pour remonter la pente raide. Son nouvel album va lui servir de tremplin pour y arriver. Ainsi, il pourra sauter plus haut. 

Kaï est aussi présent sur la scène de la compétition estivale. Il avance comme on l’espérait, sans baisser sa garde. Ce jeune groupe musical n’a pas peur de participer à cette rude compétition estivale. Le jeudi 10 août, à l’hôtel Ritz Kinam II, à Pétion-Ville, il avait partagé le podium avec le groupe Klass,  pour célébrer les cinq ans d’existence de cette formation musicale sur la scène HMI. Klass, cinq ans déjà ! Excellente soirée. Klass, semble t-il,  a fait oublier le faux pas du 2 août à l’Arcahaie. On s’attendait à un spectacle chorégraphié, bien conçu  de Klass, à l’occasion de la célébration de son cinquième anniversaire à Kinam II.  Tel n’a pas été le cas. 

Les groupes musicaux récoltent le fruit de leur travail. On peut malgré tout s’attendre à une tournée en dents de scie pour certains orchestres. Bon nombre d’entre eux jouent à pile ou face, ne sachant pas ce que demain leur réserve ou bien remarquant que leur chance de réussite diminue de jour en jour. Bien de facteurs peuvent expliquer une telle situation. Les gens se plaignent des frais d’admission qu’ils considèrent exorbitants. Tout s’affiche et se paie en dollars américains, alors que la gourde continue d’être l’unité monétaire d’Haïti. La présentation d’un même groupe dans la même région à intervalle d’une ou de deux semaines peut avoir une grave conséquence sur la participation des gens. 

La pluie détient le pouvoir de gâcher une soirée qu’on présente dans un club fonctionnant à ciel ouvert.  La ponctualité d’un groupe joue aussi un grand rôle au cours d’une tournée estivale. Aucun groupe ne peut espérer la réussite totale de toutes les soirées qu’il anime, car il y a des imprévus. L’encombrement du marché local rend la compétition plus difficile en cette période estivale. Bon nombre de groupes musicaux seront obligés d’annuler une ou deux de leurs prestations pour éviter d’enregistrer des soirées « vacuum » en cascade. Il ne nous reste qu’à souhaiter bonne chance et du succès à tous les groupes musicaux haïtiens actuellement en tournée en Haïti. 

[email protected] 





[ad_2]

Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close