Non classé

le service de VOD totalise plus de 20 milliards de dettes

[ad_1]

Netflix, le n°1 de la VOD dans le monde, tire son épingle du jeu au travers d’un service de grande qualité et de contenus originaux qui rencontrent un succès fou auprès du grand public. Seulement, la production de ses séries sortant de l’ordinaire coûtent chères, très chères au géant américain, qui a aujourd’hui plus de 20 milliards de dettes sur le dos.

Netflix peer to peer

Mise à jour du 2 août 2017 : Les informations relayées par le LA Times, qui spécifiaient que Netflix avait plus de 20 milliards de dollars de dettes, étaient en réalité incorrectes. En contact direct avec les équipes de Netflix France, celles-ci nous ont fait savoir que la dette totale du service de VOD s’élève en réalité à 4,8 milliards de dollars.

Regarder des films et des séries a tout de suite pris de nouvelles saveurs dès l’arrivée sur le marché des plateformes de vidéo à la demande. La VOD comme on l’appelle si bien, a tout simplement révolutionné la manière de visionner des contenus au quotidien, en contrepartie d’un abonnement mensuel à seulement quelques euros.

L’un des poids lourds du milieu totalisant près d’1,5 millions d’abonnés en France, le géant américain Netflix, n’a fait que bousculer le monde de l’audiovisuel en général. Son succès ? Il le doit à ses contenus originaux, qui rencontrent un succès monstre partout dans le monde et attirent toujours plus d’usagers, désireux d’en faire la découverte. Or la production de toutes ces œuvres a un coût et elle se ressent aujourd’hui dans les caisses de Netflix.

Netflix : plus de 20 milliards de dollars de dettes au compteur

Le fait d’avoir plus de 104 millions d’abonnés dans le monde n’empêche pas Netflix d’être dans le rouge. Justement, si les usagers sont aussi nombreux à rejoindre les rangs de la plateforme de VOD, c’est parce que cette dernière leur offre des films et séries sortant clairement de l’ordinaire.

Un petit côté “exclusif” pour ainsi dire, mais qui pénalise entre guillemets Netflix. En effet, ce souhait de concevoir toujours plus de contenu original met le géant américain dans une situation financière compliquée, si bien qu’à l’heure d’aujourd’hui, celui-ci totalise près de 20,54 milliards de dollars de dettes.

Comme le rapporte le LA Times, cela s’explique en grande partie par le fait que malgré la licence “Netflix Originals”, la majorité des films et des séries télévisées sont la propriété d’autres studios. On pense notamment à « Orange Is The New Black » qui est produit par Lionsgate, à « House of Cards » en provenance de Media Rights Capital, à « The Crown » détenu par Sony Picture Television ou encore à « Dardevil » et « Iron Fist » qui appartiennent à Marvel.

Le fait de devoir payer des droits de licence de façon à pouvoir diffuser ces contenus sur sa plateforme, pèse donc lourd dans les caisses de Netflix. Il semble en tout cas que ce soit le prix à payer pour rallier toujours plus de monde à sa cause et ainsi culminer au rang de n°1 dans le monde de la VOD. A voir maintenant si la dette diminuera ou bien continuera de grossir au fil du temps.

[ad_2]

Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close