Non classé

National – Bastia : Pour le PDG du sponsor principal Oscaro, le Sporting est mort

[ad_1]



Publié le 25 juillet 2017 à 21H50

Pierre-Noël Luiggi, PDG d’Oscaro, le sponsor principal du SC Bastia, s’est exprimé mardi soir sur la relégation administration du club corse. Il en veut au président Pierre-Marie Geronimi et aux instances, et estime que le Sporting est mort.

Mardi, en début d’après-midi, la LFP a entériné le repêchage du Paris FC en Ligue 2 et, par voie de conséquence, la relégation administrative de Bastia en National 1, voulue par la DNCG. Une décision qui fait suite aux nombreuses dettes du club corse, qui s’élèvent à 22 millions d’euros selon la LFP. Des annonces qui ont fait bondir Pierre-Noël Luiggi, PDG d’Oscaro et principal sponsor du Sporting. Interrogé par RMC, celui-ci s’est montré particulièrement virulent à l’égard du président bastiais, Pierre-Marie Geronimi.

« A chaque fois que le président revenait de la DNCG, il nous disait, ‘faites-moi confiance, la DNCG a approuvé mon plan, ils sont d’accord avec moi sur la trésorerie. Vous peuple bastiais, vous n’allez pas mettre en doute ma parole.’ Des fortes personnalités, la DNCG en a vu d’autres. On a un type (Geronimi) qui est très attachant, mais flamboyant. On lui fait des chèques en blanc tout le temps. Arrive ce qui arrive. Hier Bastia était en Ligue 1, aujourd’hui Bastia a disparu. »

« Quand on est la DNCG et qu’on laisse un trou de 22 millions, c’est qu’on fait mal son boulot »

Les instances, et notamment la DNCG, en prennent également pour leur grade : « Si le club a 22 millions de dettes, et qu’il y a une DNCG qui ne l’a pas contrôlé, c’est qu’elle a mal fait son travail. C’est du soutien abusif. On sait très bien que Pierre-Marie est flamboyant. Il rentrait en Corse en disant, je les ai convaincus. Je n’y crois pas un instant. Quand on est la DNCG et qu’on laisse un trou de 22 millions, c’est qu’on fait mal son boulot, qu’on est incompétent ou alors qu’on a un plan », poursuit-il.

Et selon le PDG d’Oscaro, l’avenir du Sporting est inexistant. Alors que le club corse devra passer devant la DNCG pour valider son budget de National, Pierre-Noël Luiggi se montre extrêmement pessimiste : « De mon point de vue, Bastia a disparu, enterré. Comment voulez-vous payer 22 millions de dette en étant en National ? Notre projet était viable en Ligue 2 avec des droits TV de 9 millions. » Si le gendarme financier refuse de faire redémarrer Bastia en National 1, le Sporting débutera la saison prochaine en CFA 2. Au mieux.

A voir aussi :
>>> Cahuzac signe à Toulouse
>>> Boulaya se relance à Gérone

[ad_2]

Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close