Actu GénéralisteNon classé

La Chine force les citoyens musulmans à installer une application de surveillance

[ad_1]

En Chine, les habitants de la région de Xinjiang, majoritairement occupée par des musulmans, sont désormais obligés d’installer une application de surveillance sur leurs smartphones. L’objectif est de lutter contre le risque de terrorisme, quitte à bafouer la liberté des citoyens.

chine application surveillance musulmans

La Chine n’est pas spécialement réputée pour la défense des droits de l’homme et du citoyen, mais le mépris des libertés individuelles vient de prendre une nouvelle ampleur dans l’empire du Milieu. Alors que les Français n’ont jamais été aussi inquiets concernant la surveillance du net, un regarde vers l’Asie fait immédiatement relativiser. Dans la région autonome de Xinjiang, majoritairement peuplée par une population musulmane originaire de Turquie, les citoyens sont désormais forcés d’installer une application de surveillance sur leur smartphone.

Les habitants de Xinjiang ont reçu un courrier leur indiquant la marche à suivre pour télécharger Jinwang, une application permettant de surveiller les fichiers stockés sur le téléphone et de « détecter automatiquement les documents, vidéos, images, ou e-books à caractère terroriste ou extrémiste ». Si ce type de contenu est détecté, les utilisateurs seront contraints d’effacer de tout supprimer.

L’application enregistre également l’activité des utilisateurs sur Weibo et l’application de messagerie WeChat, les informations sur la carte SIM, et les données de connexion en WiFi. Ces informations sont directement transmises vers les serveurs du gouvernement. Si les citoyens refusent de télécharger l’application, ils seront enfermés pendant 10 jours.

La Chine lutte contre le terrorisme en sacrifiant la liberté des citoyens

L’application Jinwang est particulièrement pernicieuse et intrusive. Non seulement le logiciel surveille l’activité des utilisateurs, mais ces derniers se font également dénoncer de manière automatisée en cas de comportement suspect.

La prise pour cible des musulmans n’est pas affirmée de manière explicite par le gouvernement, mais ce motif semble le plus évident. Xinjiang est l’une des régions les plus diversifiées de Chine en termes d’origines ethniques, et se trouve encerclée par huit pays frontaliers. De plus, de nombreuses attaques terroristes ont eu lieu dans cette zone, et l’afflux récent de Han attirés par la production de gaz et de pétrole de la région provoque une tension avec la population musulmane Uyghur.

Certes, le gouvernement chinois a de bonnes raisons de vouloir renforcer la sécurité de Xinjiang, mais le fait de sacrifier le droit à l’intimité des citoyens pour y parvenir semble tout bonnement inadmissible. Cette mesure de surveillance généralisée ouvre une fenêtre sombre sur l’avenir de nos sociétés, et nous rappelle à quel point la France demeure un pays privilégié en termes de libertés, même si l’opérateur historique Orange est impliqué dans une sombre affaire de surveillance de masse.

[ad_2]

Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

Close
Close