Non classé

Que doit-on faire pour avoir la vie sauve devant les bandits sans foi ni loi ?

Que doit-on faire pour avoir la vie sauve devant les bandits sans foi ni loi ?

Port-au-Prince, 6 juin 2017 (Magazinepam), La mort est un passage obligé avons-nous appris. Et c’est bien une loi naturelle que personne ne peut contourner. L’homme n’a pas une catégorie d’âge à laquelle on dit qu’il est trop jeune ou à la moitié de sa vie. On meurt à tout âge (fœtus, bébé, jeune, adulte et vieillard) certes. Néanmoins, les bandits sans foi ni loi ici en Haïti provoque, donne la mort à qui ils veulent et ne font acception de personne.

[ad id=”58″]

Dans l’après midi du 05 juin 2017, Frédérique Viau est le nom d’une dame (Médecin) de 32 ans qui a été abattue à bord de son véhicule par des individus armés non identifiés à Delmas 83. La victime est la sœur de Mario Viau, le père de ti Mario. La population Haïtienne est sans abri. Depuis tantôt deux décennies, les individus de mauvaise foi triomphent partout et ailleurs dans le pays surtout dans la capitale haïtienne. On dirait que cette période est la leur. Ils attaquent qui ils en désirent (cortège présidentielle, directeur général de la PNH, policiers…). Même la police qui est là pour sécuriser la population n’est pas abstenue de la fureur des bandits.

[ad id=”58″]

On ne sait à qui crier ni à qui aller quand on considère que les bandits ne sont pas seulement les individus qu’on croyait autrefois (djwed). Les crânes rasées comme les djweds, les commissaires de police comme les simples polices en font partis. Tout est tout dans ce pays. Si autrefois, Ce serait une absurdité de dire que des policiers s’entremêlent dans les affaires louches, aujourd’hui c’est la grande mode. Souvent, l’institution policière met la main au collet des policier-bandits.

Le plus récent est Steevenson Ethéard le commissaire responsable du commissariat de carrefour aéroport qui a été arrêté le matin 05 juin 2017 pour avoir pillé une maison de transfert à proximité dudit commissariat. Il faut noter que ce dernier a impliqué dans plusieurs affaires louches comme le cambriolage des magasins. Le Directeur Général de la PNH a promis de rendre nette l’institution policière en éliminant tous les gangues (impuretés) au sein de cette institution. La méfiance est partout puisqu’on ne sait qui est qui. L’habit ne fait pas toujours le moine dit un vieil adage français. Cependant un moine sans habit n’est pas moine. Mieux vaut être trompé en collaborant avec un policier que de donner des informations à un individu prétendant être honnête. On demande à la population la moindre collaboration aux fins d’aider à la purification de la police. Même si les mauvaises actions des frères policiers éclaboussent les autres, il y reste des hommes honnêtes et intègres au sein de la police. Nous l’avouons et nous le répèterons encore s’il faut le répéter.

Auteur : Mithelot Gelin dit « MG »
Communicateur social, Journaliste
Et étudiant en Droit
gelinmithy@yahoo.fr

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close