GARDE «PRÉSIDENTIELLE»: QUELQUES PHOTOS

0
1

GARDE «PRÉSIDENTIELLE»: QUELQUES PHOTOS

Avertissement: Ces photos sont une invitation à la réflexion, autour du Président de la République.

De l’assassinat de l’empereur Dessalines au Pont-Rouge, en octobre 1806, à la mystérieuse explosion du Palais du président Leconte avec sa garde, le 8 août 1912; d’épaisses zones d’ombre entourent l’évolution et l’organisation de la sécurité du premier cercle en Haïti.

[ad id= »58″]

La création de la Gendarmerie d’Haïti, suite à l’accord haitiano-américain du 24 août 1916, modifie l’allure et la composition de la sécurité présidentielle. De cette époque, jusqu’à l’haitianisation de la Garde, le 1er août 1934, des officiers américains se trouvent, aussi, à la Maison militaire présidentielle.

De 1934 à 1958, de remarquables officiers haïtiens se distinguent à cette Maison militaire.

Le 15 Décembre 1958, le président François Duvalier élimine la Maison Militaire, chargée du palais et de ses prestigieux locataires. La Garde Présidentielle, bataillon de 485 hommes, dont 25 officiers, est créée. Cette entité militaire superéquipée, jouissant d’impressionnants privilèges, reçoit ses ordres directement du président.

[ad id= »58″]

Un détail intéressant: l’Académie militaire, fermée depuis 1961, est réouverte en 1971, avec l’arrivée au pouvoir de J.C.Duvalier. Les américains aident le régime à mettre en place le corps des Léopards; un peu plus de 500 hommes, à l’entrainement anti-guérilla. Un ancien de la Garde présidentielle «eut la bonne fortune de porter ce Corps sur les fonds baptismaux»…

A partir de 1995, la création de l’U.S.G.P.N. (Unité de la Sécurité Générale du Palais National) et de l’U.S.P. (Unité de la Sécurité Présidentielle) marque une autre étape dans l’histoire mouvementée de la sécurité présidentielle haitienne.

Gilbert Mervilus, synthèse de plusieurs articles 10/04/2017

Le Président Elie Lescot recoit l’Amiral Beatty, 2ème rangée, Maison militaire
Le Président Elie Lescot recoit l’Amiral Beatty, 2ème rangée, Maison militaire
Accolade entre Président Estimé et Gral Lavaud; à gauche, Paul Magloire; 2ème rangée, Maison militaire
Accolade entre Président Estimé et Gral Lavaud; à gauche, Paul Magloire; 2ème rangée, Maison militaire

[ad id= »58″]

Le commandant de la Garde Présidentielle, gral de brigade Gracia Jacques, sous le regard du Président Francois Duvalier
Le commandant de la Garde Présidentielle, gral de brigade Gracia Jacques, sous le regard du Président Francois Duvalier

[ad id= »58″]

JCDuvalier recoit les honneurs de la Garde Présidentielle. Observez son pistolet…
JCDuvalier recoit les honneurs de la Garde Présidentielle. Observez son pistolet…
JB Aristide, René Préval et la sécurité, 1991…
JB Aristide, René Préval et la sécurité, 1991…
Unité de la Sécurité Générale du Palais…
Unité de la Sécurité Générale du Palais…

Don Gilberto

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here