Lettre ouverte à la jeune fille victime du viol collectif à Petionville

0
6

Lettre ouverte à la jeune fille victime du viol collectif à Petionville

Port-au-Prince, le 31 janvier 2017

Lettre ouverte à la jeune fille victime du viol collectif à Petionville

Jeune fille,

Je suis encore choqué par la vidéo que je regardais de toi ( je l’ai déjà effacée), mais ton innocence reste encore dans ma mémoire. J’ai dû vivre tes tourments comme un cauchemar insoutenable. Tu te présentais comme une fille confuse . Pourtant, tout était déjà mis en branle pour éroder ta force…

À l’instar de toutes les femmes violées, tu as été dénudée, battue . L’horreur n’a pas d’appellation. On tirait tes cheveux, on fracassait ta tête contre le trottoir en criant à l’aide aux maisons voisines. Et qui pis est, on te filmait pour révéler ton identité aux autres. Cependant, tout n’est pas fini.

[ad id= »59″]

Tu es encore belle, malgré le drame , plus belle encore quand tu l’auras exorcicé. Il est fait de déraison et de méchanceté . Mais, tu n’es pas la première fille à être violée . Cette violence est faite quotidiennement sur d’innombrables femmes, et qu’elle est l’aboutissement d’un long épisode de dénigrement des femmes .

Chère demoiselle,

Tu n’as pas choisi tes violeurs. Tu as peut être choisi un copain. Mais tu n’as pas perdu ton humanité. Car, ce viol s’attaque à la société haïtienne, s’attaque à toutes les femmes, s’attaque à toutes les familles haitiennes. Il révèle de la perversité d’un groupe de méchants, obnubilés par l’envie de détruire. La pudeur et la chasteté sont pour eux des mots creux. Toutes les femmes sont des putes pour eux . Ils se sont transformés en des pervers qui ne savent rien à part détruire.

[ad id= »59″]

Après ce drame, il faut que tu noicisses certaines pages. Je sais que tu seras aussi longtemps, prêtre à fuir quand tu verras l’ombre d’un homme, que ton coeur temblera de la sorte pour te rappeler ton malheur . Sache qu’on a pleuré ton sort, qu’on t’a ouvert de tendres mains, qu’on t’a adressé des mots doux et qu’on a partagé ta peine. Certes, on a souillé ton corps. Mais, ton âme est intouchable. Sois encore fière en tenant haute la tête. Combat donc ta peur, trompe ta nostalgie! Car tu as la vie devant toi. L’espoir d’être une grande femme n’a pas disparu. Depose ta douleur au niveau de tes forces . Puise la force en toi pour mener tes combats ! Cette fleur cachée que tu étais es parvenue aujourd’hui, dans des circonstances malheureuses, au grand public. Mais, ne garde pas ce mauvais souvenir. Chasse même ta mauvaise pensée. Repose toi un peu en oubliant ce drame , car dans l’oubli du mal et de la douleur, tu entendras ta propre voix, tu te consoleras toi même de tes maux. Tu ne sentiras plus la présence et le poids de ce viol sur ta personne .

[ad id= »58″]

Il est vrai que l’acte a été produit par des hommes, mais tous les hommes n’en sont pas coupables. Tu feras ta vie avec un homme qui t’inspirera confiance, pour ne pas te condamner à la solitude.

J’espère qu’on punira tes violeurs. Comme disait Platon : » Le plus grand mal, à part l’injustice, serait que l’auteur de l’injustice ne paie la peine de sa faute ». La justice haitienne s’en chargera, c’est mon voeu.

Tiens toi bien! Sois forte! Car tu es indestructible.

James Marc Donald ORPHÉE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here